FOCUS: MAISON MASUDA: MASUIZUMI

Bien qu'originaire de Toyama, l'histoire de la maison Masuda commence sur l'île de Hokkaido, situé au nord du Japon.



Les débuts à Hokkaido

Durant l'ère Meiji à la fin du 19ème siècle, Hokkaido est intégré à l'empire du Japon afin de contrer l'expansion Russe en Extrême-Orient. Une politique d'immigration est misent en place et les colons Japonais affluent, si bien qu'en 1900 ils sont 600 000 à résider à Hokkaido. C'est à cette époque que Kamejiro Masuda décide avec l'aide de son épouse, fille d'un des plus grand transporteur maritime de ce temps, de s'installer et de produire du saké dans ces nouvelles terres encore en développement. Le succès est immédiat, le saké fabriqué à Hokkaido est envoyé par bateau dans tout le Japon.


Le retour à Toyama

Après 10 ans d'exploitation et une tempête dévastatrice, la famille Masuda décide rentrer à Toyama (au centre du pays) et de fonder la Maison Iwaizumi qui deviendra quelques années plus tard Masuizumi.

La Maison Masuizumi a été également un des pionniers des sakés

modernes, avec une volonté dès la fin de la seconde guerre mondiale de produire des sakés de qualités en créant le meilleur environnement permettant aux levures de s'exprimer: "Le goût du saké doit changer au fil du temps, et il existe un saké qui correspond au goût de chaque génération. Et bien sûr, nous devons améliorer notre technique de fabrication au quotidien", explique l'héritier actuel de la maison Masuda, M.Ryuichiro Masuda.

Encore aujourd'hui, la maison Masuda continue d'innover dans le monde du saké en s'essayant par exemple à des élevages dans des fûts ayant contenu d'autres boissons alcooliques (Bourgogne, Champagne, Whisky…) ou encore en s'associant avec Richard Geoffroy ancien chef de cave de Don Pérignon (Champagne).



Iwase, un lieu parfait pour le sakétourisme

Fort de ce succès, M.Ryuichiro Masuda, décide en 2004 de rénover le village de Iwase ou se trouve la maison Masuda, et convie de nombreux artisans (bois, poterie, peinture) mais aussi restaurateurs, à occuper ces nouveaux espaces aménagés. Aujourd'hui le résultat est époustouflant, on a vraiment l'impression de marcher dans les rues de l'époque Edo, M. Ryuichiro Masuda a réussi son pari: "La ville d'Iwase a prospéré en tant que port d'escale pendant les périodes d'Edo à Meiji. Cependant, la ville est devenue désolée avec le temps. Lorsqu'on m'a demandé de faire quelque chose, l'image du vignoble occidental m'est venu à l'esprit. Le mélange de nourriture, de saké délicieux, et de culture attireront les gens. Produire un saké de qualité ne suffit pas pour des maisons comme la nôtre. Nous devrions diffuser toute la culture liée au saké, à travers la délicieuse cuisine locale et l'artisanat", raconte-t-il.





Retrouvez à la dégustation les sakés de la maison Masuizumi le samedi 26 février 2022 à La Maison du Saké et toujours en vente en ligne sur whisky.fr !

46 vues

Posts récents

Voir tout

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE. A CONSOMMER AVEC MODÉRATION.